a mediter..... ou... :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

a mediter..... ou... :)

Message  coach ;) le 28th Juillet 2014, 14:41

Etude sur la psychologie du kendoka en fonction de l'âge et du grade (corrélé avec un début en Kendo vers 15 ans).
Exemple sur un cas concret simple: traverser un boulevard parisien au rouge, à l'arrache.

6e Kyu: En short tee-shirt, un shinai tenu comme un cierge dans les mains. Transpire, tremble, est figé comme une statue. Lorsqu'il aperçoit un vide dans la circulation de 300 mètres dans les deux sens, il ferme les yeux et court pour traverser en kiaiant "Mammaaaaaaaan". Arrivé de l'autre côté, il a deux points de côtés, la larme à l'oeil, et son visage est bleuatre.

4e Kyu: En Hakama-Keikogi, le shinai sur l'épaule. Se moque du 6e Kyu. Traverse lorsqu'il perçoit un vide dans la circulation de 280 mètres dans les deux sens, il ferme les yeux en pensant très fort "Mammaaaaaaaan" mais ne dit rien. Arrivé de l'autre côté, il a un point de côté, la larme à l'oeil, mais il se la joue en mettant un Men de bûcheron au pauvre 6e Kyu pour lui apprendre à pas se ch... dessus.

1er Kyu: En Armure, le shinai au côté. Se moque des deux précédents. Traverse lorsqu'il perçoit un vide dans la circulation de 150 mètres dans les deux sens, ne ferme pas les yeux en se félicitant d'être une bête de course. Il gueule tout ce qu'il peut pour faire voir qu'il a compris qu'il faut gueuler au Kendo. En arrivant il termine sur un Fumi Komi qui fait "pif" sur le trottoir, mais se prend les pieds dans son Hakama et s'étale, manquant de renverser une petite vieille. Les deux précédants hurlent de rire, et il pense "m'en fout d'abord, quand je serais 1er Dan, je vous niquerai tous !"

1er Dan: Regarde les Kyushas et ricane des malheurs de ces pauvres bleusailles. Assure un max et roule des mécaniques. Traverse lorsqu'il perçoit un vide dans la circulation de 100 mètres dans les deux sens. Il gueule tout ce qu'il peut pour faire voir qu'il a compris qu'il faut gueuler au Kendo, pas comme le pauvre 1er Kyu avant lui qui visiblement n'a rien compris au souffle. En arrivant il termine sur un Fumi Komi qui fait "Plaf" sur le trottoir, pour marquer sa nette supériorité sur ses prédécesseurs. De plus, il ne se prend pas les pieds dans son hakama et fait remarquer au premier Kyu que, pourtant, il lui arrive plus bas sur les chevilles. Les trois précédents acquiescent et sont impressionnés.

3e Dan: Bon alors c'est la bête de service, il est troooop fort et il faut que ça se sache. Sa tenue est impec' et malgré ses deux shinais, un dans chaque main, il en a rajouté deux en croix dans le dos parce qu'en compet' faut prévoir le pire et qu'en plus ça déchire sa maman niveau Staïle. Il fait exprès d'attendre un vide de moins de 20 mètres, et paf, en deux pas, il saute un sens de circulation, puis l'autre, et termine sur un Fumi Komi qui fait sursauter tous les autres. Les quatre précédents sont réellement admiratifs, pas comme avec le 1er dan où ils voulaient juste ne pas se faire taper.

4e Dan: Confirmé du Kendo, sûr de lui, il sait que ses rigolos de précédents sont des quiches et que, même sans forcer, il peut leur en mettre plein la vue. Il ne porte qu'un shinai, mais pour faire voir qu'il connaît ses dix katas sur le bout des doigts, il a passé à la ceinture son bokken et son kodachi. Sa posture et sa tenue sont impeccables. Sans regarder plus que ça les voiture (il a déjà son 6e sens, et l'oeil ne voit que la surface des choses c'est bien connu), paf, il se lance, pousse tellement du pied gauche qu'il arrache des lambeaux d'asphaltes, et retombe directement sur l'autre trottoir. Son Fumi Komi est tellement surpuissant qu'il retire son pied droit du cratère fumant qu'il a creusé à l'atterrissage. Bon, pour montrer aussi que l'esprit du Kendo a commencé à le pénétrer, il sourit gentiment à ses crétins de kohais et leur explique qu'il n'y a rien de magique dans ce qu'il vient de faire, juste une histoire de Ki...

5e Dan: Bon, la prêtrise (pardon, la maîtrise) approche, donc il s'agit d'être digne, et de se montrer plus spirituel que physique. Au lieu de courir comme un lapin, il fixe le feu rouge et lui jette un Seme surpuissant: le feu se met à trembler et grésille au niveau de sa boîte électronique. En grillant les trois quarts de ses fusibles, il penche à cause de la surchauffe, mais passe quand même au vert en clignotant. Le 5e Dan traverse d'un pas décidé, et fait remarquer cyniquement au 4e Dan qu'à son niveau le physique ne suffit plus. Les autres se mettent en seiza et prennent la pause du gars qui écoute avec spiritualité. Le 5e Dan est content.

6e Dan: Le maître qui fermait la marche a vu tous ses élèves traverser comme des crétins, au rouge, en faisant étalage de leurs pouvoirs surnaturels. Il est furieux et pense que, décidément, les jeunes sont des crétins et qu'ils ne comprennent rien à l'esprit du Kendo. Il attend que le feu passe au vert naturellement pour leur passer un savon.

7e Dan: Se dit que son kohai de jeune maître est trop dur avec ses élèves, parce que sa pensée s'accroche encore sur des points durs qui ne devraient pas le traumatiser à ce point. Souriant, il attend que le feu passe au vert aussi, et traverse avec majesté mais sans vitesse, l'âge ayant finalement rattrapé ses jambes. Lorsqu'il explique avec une sagesse bouddhique à son disciple que les jeunes sont jeunes et pas vieux, il continue à sourire et se contente de rire comme un gamin quand on lui répond "Oui mais heuuu d'abord..."

8e Dan: Arrive naturellement au bon moment pour que le feu passe au vert sans qu'il y ait pensé, et lui tire son chapeau au passage. Traverse la rue sans que son hakama ne bouge: il est trop vieux et trop sage pour utiliser ses pieds, ce qui est bien trop fatiguant: léviter est beaucoup plus facile. Continue à arborer un regard éperdument vide, à ne pas penser et à ne pas se mêler de la discussion entre les 7e et 6e Dan. De toute façon, penser n'est plus de son niveau. Puisqu'il est en Harmonie avec tout l'Univers, comme l'Univers l'a démontré pour lui lorsqu'il a traversé, c'est l'Univers qui pense à sa place et lui évite de se faire aplatir par une voiture. Tous les témoins de la scène se sont spontanément mis en seiza et se prosternent. Il n'est ni content ni mécontent: des émotions, pis quoi encore ?
avatar
coach ;)
Godan
Godan

Messages : 528
Date d'inscription : 24/08/2009
Age : 38
Localisation : obernai

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum